JTomkins-Northern-Ellesmere-peaks

Comment l’AUCEN a-t-il aidé vos études nordiques?

Aux fils des ans, AUCEN a aidé centaines d’étudiant(e)s des niveaux postsecondaire avancer leurs études nordiques. Voici des messages des récipiendaires anciens.

Bourse POLAIRE pour résidents du Nord

« L’AUCEN offre un soutien précieux aux étudiants qui effectuent des projets de recherche dans le Nord, tout en encourageant ces mêmes étudiants à former une communauté. La Bourse POLAIRE pour résidents du Nord a été un élément clé qui m’a permis de retourner aux études afin d’obtenir mon doctorat. Le soutien que l’AUCEN offre aux étudiants résidents du Nord a fait en sorte que j’ai été en mesure de plus facilement composer avec le coût de la vie élevé dans le Nord et les frais engendrés lorsque je voyage entre mon patelin et l’université. L’AUCEN représente des opportunités de financement pour des étudiants des sciences sociales dans le Nord, région où les bourses se font rares.  La Conférence AUCEN des étudiants s’est avérée une excellente occasion de rencontrer d’autres chercheurs nordiques, de partager les résultats de mon travail au sein d’un groupe chaleureux et de me lancer dans la création d’un réseau comprenant des membres de la nouvelle génération de chercheurs. »

Alison Perrin, candidate au doctorat
Carleton University
Département de géographie et d’études environnementales

De Canada à France

« J’ai été boursier de l’AUCEN de 2014 à 2016 en tant que chercheur postdoctoral. Avec cette bourse j’ai eu l’opportunité de participer à plusieurs campagnes de terrain dans l’Arctique canadien (Nunavut) et à des conférences nationales et internationales. Les résultats de ces recherches ont d’ailleurs été publiés dans des revues internationales. J’ai aussi pu bâtir et consolider un réseau de collaborateurs dans les domaines du pergélisol, des lacs de l’Arctique, de la dynamique des gaz à effet de serre et, plus généralement, des changements climatiques dans le Grand nord canadien. Cette expérience m’a permis de ‘peaufiner mon CV’ au point où j’ai décroché par la suite un contrat comme chercheur en France dans le cadre du programme ‘Make Our Planet Great Again’ lancé par le Président français en 2017. Bilan de l’expérience: que du positif, incluant le support de l’équipe de l’AUCEN. »

Frédéric Bouchard, Ph. D.
Chercheur / Researcher
GEOPS – Géosciences Paris Sud
Université Paris Saclay

Bourse POLAIRE

« L’AUCEN est consciente du rôle important des méthodologies rigoureuses en sciences sociales et de leur impact sur la recherche transdisciplinaire axée sur l’environnement en Inuit Nunangat. Cette réalisation est à l’origine de possibilités de financement uniques pour les chercheurs qui travaillent auprès de communautés isolées. Après avoir obtenu la Bourse POLAIRE, l’AUCEN m’a encadrée afin que je puisse préparer et soumettre au donateur les rapports d’avancement requis. Comme je travaillais principalement sur le terrain, ce soutien fut précieux. L’AUCEN a également répandu la nouvelle que j’avais obtenu cette bourse, me permettant ainsi de créer de nouvelles relations dans mon domaine de recherche et de profiter de ce prix pour partager les résultats de mes travaux sur diverses plateformes. »

Megan Sheremata, candidate au doctorat
University of Toronto
Département des sciences physiques et environnementales

Bourse Dr Jim McDonald

« Au cours des trois dernières années, j’ai collaboré avec la Première nation Whapmagoostui pour mener un projet d’histoire orale sur le Voyage du Nishiiyuu, un mouvement social au sein duquel des jeunes Cris et Inuits de Whapmagoostui, au Québec, ont au cours de l’hiver 2013 parcouru 1 600 km à pied jusqu’à Ottawa, en Ontario, afin de faire preuve de force et de solidarité parmi les nations autochtones. Le Voyage du Nishiiyuu est un exemple criant de la manière dont les jeunes Autochtones concrétisent leur propre vision de l’autodétermination sur le terrain et ouvrent la voie à un avenir plus socialement juste et écologiquement plus prospère. La recherche axée sur la communauté nécessite l’établissement de relations significatives, mutuellement bénéfiques, à long terme et réciproques. La bourse Dr Jim McDonald m’a permis de continuer à travailler en partenariat avec la collectivité, d’honorer les relations qui rendent cette recherche possible et qui vont même au-delà. Par exemple, grâce à l’AUCEN, j’ai pu assister en août dernier à la réunion culturelle annuelle de la Première nation Whapmagoostui, au cours de laquelle je me suis rendue dans la communauté afin de partager les plus récents résultats issus de mes recherches. Cet été, je retournerai à Whapmagoostui pour faire des conférences, présenter la version définitive de ma thèse et travailler à la réalisation d’un résultat ultime qui, je l’espère, rendra hommage à ceux qui ont parcouru le Voyage du Nishiiyuu. »

Meaghan Weatherdon, candidate au doctorat
University of Toronto
Département pour l’études religieuses / Département d’études environnementales