Prix de la Famille Weston pour les réalisations de toute une vie en études nordiques 2011

Récipiendaire pour 2011

Dr Serge Payette, Université Laval

Le premier récipiendaire du Prix de la Famille Weston pour les réalisations  de toute une vie en études nordiques est le professeur Serge Payette. Le professeur Payette se passionne pour le Nord depuis 1966, après un séjour dans l’Arctique comme étudiant. En 1969 il a commencé à enseigner à l’Université Laval, où il occupe encore le poste de professeur et chercheur au Centre d’études nordiques (CEN). Parmi ses nombreuses contributions aux recherches nordiques il y a son travail comme directeur du CEN pendant douze ans, ses recherches sur la dynamique de la limite des arbres et les réponses des écosystèmes nordiques aux perturbations climatiques, la formation de nombreux chercheurs étudiants ainsi que de multiples publications scientifiques. Il est titulaire d’une des six prestigieuses chaires CRSNG de recherche nordique depuis 2003 : une reconnaissance nationale de ses réalisations scientifiques et personnelles. En tant que directeur du CEN, M. Payette a aidé à en faire un des centres de recherche nordique les plus importants au Canada. Ayant reconnu la nécessité d’utiliser des pratiques multidisciplinaires en menant des recherches sur le Nord, il a fortement encouragé l’utilisation combinée des méthodes de recherche des sciences naturelles et sociales. Il a recruté des chercheurs de diverses disciplines telles que la biologie, la géographie, l’archéologie et l’anthropologie. L’une des priorités du professeur Payette était de veiller à ce que les chercheurs du CEN disposent d’infrastructures propres à favoriser leurs travaux, premièrement à la station principale du CEN à Whapmagoostui-Kuujjuarapik sur la côte est de la baie d’Hudson et plus tard à des stations satellites qu’il a équipées de liens quotidiens avec la station principale. Il a également construit un réseau de télémesure pour l’observation des changements environnementaux et climatiques ainsi qu’une serre utilisée actuellement pour des expériences de restauration de sites perturbés. Le professeur Payette est reconnu internationalement pour ses travaux de recherche et ses contributions dans le domaine des sciences nordiques. À partir de l’interprétation des formes et des anneaux de croissance des arbres, ses recherches ont permis de mieux comprendre des sujets tels que la dynamique de la limite des arbres, les reconstructions climatiques des limites nordiques des forêts, les origines de la pessière à lichens, un type particulier de dépérissement forestier dans les monts Torngat, la dynamique des tourbières à palse ainsi que l’histoire des hardes de caribous. La chaire CRSNG dont il est titulaire a étudié aussi les techniques de remise en état des sols sur les sites perturbés par les activités humaines dans des villages du Nord. En reconnaissance de ses efforts, le professeur Payette a été lauréat d’une Bourse de recherche Killam (1989-1991) et il a reçu le Prix Cooper de l’Ecological Society of America (ESA) avec son étudiant de doctorat, Dominique Arsenault. Le professeur Payette a consacré plus de 40 années de sa vie aux recherches nordiques et à la formation et au mentorat de jeunes scientifiques. Un total de 81 étudiants des cycles supérieurs- 22 au doctorat, 9 stagiaires postdoctoraux et 50 à la maîtrise- ainsi que des centaines d’étudiants de premier cycle ont tous eu le privilège d’apprendre et vivre le Nord à l’«École Payette». Plusieurs de ces anciens étudiants occupent actuellement des postes de chercheurs, universitaires, spécialistes et professionnels dans le domaine des recherches nordiques. Dans une lettre d’appui collective, ses anciens étudiants ont déclaré : «Serge Payette se distingue des autres chercheurs en milieu nordique par sa passion contagieuse pour le Nord et pour l’écologie des paysages nordiques. Son enthousiasme est, et a toujours été, une source d’inspiration pour ses étudiants et ses collaborateurs. Excellent pédagogue, Serge Payette a toujours privilégié l’apprentissage sur le terrain, n’hésitant pas à enfiler ses bottes et à retrousser ses manches pour expliquer de façon concrète la pratique de l’écologie, souvent avec humour. Ce type de mentorat, personnalisé et appliqué, est la marque du professeur Payette.» À ce jour, le professeur Payette a publié plus de 170 articles dans des revues avec comité de lecture, 14 chapitres de livres et plusieurs rapports de recherche pour faire un total de quelque 200 publications. Il a établi la revue internationale Écoscience/Ecoscience, qui se spécialise en écologie et qui en est à sa 17e année de publication, Il a aussi fait partie des comités de rédaction de revues telles que The Holocene, Plant Ecology et Plant Ecology and Diversity, une revue internationale parrainée par la Biological Society of Scotland. Sa prochaine publication sera une tétralogie, Flore du Québec-Labrador nordique, en collaboration avec plusieurs collègues botanistes, qui paraîtra au cours des prochaines années. Ce traité botanique et biogéographique illustré fournira une présentation unique de la phytogéographie et des plantes vasculaires au nord du 54e parallèle au Québec et au Labrador.