Récipiendaires FCÉN 2012-2013

Bourse de la FCÉN 5 000 $

PackalenMaara Packalen
Candidate au doctorat, géographie
University of Toronto
Titre: Expansion des tourbières nordiques, changements paléoenvironnementaux et dynamique du cycle du carbone dans les Basses-terres de la baie d’Hudson

Les tourbières nordiques ont effectué un refroidissement net du climat mondial pendant l’Holocène, comme conséquence d’interactions écohydroclimatiques complexes et de l’accumulation de réservoirs mondialement significatifs de carbone (C). Par conséquent, les tourbières nordiques représentent le tiers du carbone des sols de la planète, l’équivalent d’à peu près 500 Gt C. Cependant, un examen de l’initiation et de l’expansion latérale des tourbières pendant l’Holocène révèle des périodes d’accumulation variable de C ainsi que des émissions importantes de méthane (CH4). Ces observations suggèrent (1) une variabilité de la force des tourbières à mesure que C baisse et (2) un accouplement biosphère-atmosphère entre tourbières nordiques et concentrations atmosphériques de CH4 de l’Holocène. Puisque les modèles de circulation mondiale prédisent une variabilité hydroclimatique accrue aux latitudes nordiques, il est très important de comprendre les mécanismes de la dynamique du C des tourbières nordiques et les rétroactions sur le système climatique. Utilisant les Basses-terres de la baie d’Hudson (HBL) comme écosystème modèle, l’objectif de ma recherche en vue de la thèse est d’étudier l’accouplement biosphère-atmosphère entre les mécanismes d’initiation/expansion des tourbières des HBL et le forçage du climat de l’Holocène au moyen d’une approche paléoenvironnementale et de modélisation à indicateurs multiples.

Bourse de la Commission canadienne des affaires polaires 10 000 $

EmmertonCraig Emmerton
Candidat au doctorat, écologie
University of Alberta
Titre: Échanges de gaz à effet de serre sur les sols semi-désertiques et les terres humides éloignés du nord de l’île d’Ellesmere

Presque la moitié du carbone organique souterrain (OC) est piégée dans les sols gelés du Nord et on s’intéresse beaucoup à savoir quelles sont les réponses de ce gaz face au réchauffement climatique. Cependant, il y a de forts contrastes dans les réserves de carbone à travers les sols arctiques. Dans le Bas-Arctique, la croissance végétale est modeste, mais la réserve d’OC est élevée en raison des taux historiquement bas de décomposition dans les sols. Dans le Haut-Arctique, qui représente une part importante des sols nordiques, la croissance végétale et l’accumulation d’OC dans les sols sont faibles, ce qui fait des paysages pauvres qui ne répondent peut-être pas de la même façon que les sols du Bas-Arctique au réchauffement climatique. J’étudie l’échange net dans l’écosystème de dioxyde de carbone (bilan de la croissance végétale et de la décomposition dans les sols) sur les sols du Haut-Arctique du nord de l’île d’Ellesmere en utilisant des tours à flux pour mesurer la covariance des turbulences. J’utilise des approches similaires pour mesurer l’échange dans l’écosystème du méthane, un puissant gaz à effet de serre. Cet ensemble de données important permettra d’améliorer les prévisions du climat de l’Arctique. Cette recherche servira aussi aux résidents du Nord qui cherchent à développer des stratégies d’adaptation au changement climatique, surtout pour comprendre la viabilité de leurs ressources en nourriture du pays, qui dépendent de la productivité végétale.

Bourse postdoctorale W. Garfield Weston en recherches nordiques 50 000 $

LakemanDr Thomas Lakeman
Boursier postdoctoral, sciences de la terre
Dalhousie University/Institut océanographique de Bedford
Titre: Évolution géologique de la plateforme de la mer de Beaufort au cours des trois derniers millions d’années: intégrer les archives marines et terrestres en vue d’une compréhension globale des changements environnementaux antérieurs

Il y a à peu près 3-5 millions d’années, alors que l’Archipel arctique canadien était encore lié au continent sous forme de masse terrestre contiguë, le niveau de la mer mondial était plus haut de dizaines de mètres qu’aujourd’hui et les températures mondiales moyennes étaient plus élevées de 3-4 degrés C que les niveaux préindustriels. L’évolution de ce paysage forestier de l’Arctique canadien vers l’archipel dominé par la toundra de l’époque moderne a impliqué des changements environnementaux et géologiques majeurs qui restent énigmatiques. Cette recherche caractérise de nombreuses archives géologiques de la région de la mer de Beaufort afin d’identifier les changements survenus dans le passé dans le climat, la glace marine, le niveau de la mer, les calottes glaciaires et la tectonique qui aident à expliquer l’origine de l’Archipel arctique canadien moderne. Par exemple, la recherche : i) clarifie l’origine géologique de la mer de Beaufort moderne en déterminant l’âge et la provenance de la formation de Beaufort des îles Prince-Patrick et Banks, qui coïncident avec le développement des chenaux interinsulaires et des vastes étendues de toundra, et ii) contraint la dynamique sédentaire ultérieure de la mer de Beaufort en recueillant et analysant de nouvelles carottes de sédiments et des données géophysiques du plancher océanique, en utilisant le NGCC Amundsen. Cette étude utilise une approche synergique (c.-à-d. terre-océan) pour identifier la variabilité environnementale antérieure de la région de la mer de Beaufort et vise à susciter des études de modélisation numérique complémentaires qui puissent prévoir de façon plus exacte les changements environnementaux futurs.  

LehnherrDr Igor Lehnherr
Boursier postdoctoral, sciences de la terre et de l’environnement
University of Waterloo
Titre: Impacts des changements climatiques sur la productivité des écosystèmes d’eau douce le long d’un gradient latitudinal

Les lacs, zones humides et ruisseaux d’eau douce peuvent constituer des systèmes très productifs sur le paysage du Nord, fournissant des ressources précieuses- telles qu’habitat, nourriture et eau potable- à la faune et aux résidents. L’objectif de ma recherche est d’examiner les impacts des changements environnementaux et climatiques sur les écosystèmes d’eau douce de l’Arctique ainsi que les changements en cours dans les processus essentiels qui permettent à ces écosystèmes de fonctionner. On peut catégoriser ces processus de façon générale comme un «métabolisme de l’écosystème » : ceux-ci comprennent la production de matière organique par la photosynthèse et la décomposition ultérieure de cette matière qui permet aux animaux se trouvant plus haut dans le réseau trophique de survivre. Les taux de productivité des écosystèmes dictent la quantité d’énergie passant par les réseaux trophiques, ce qui affecte l’abondance des organismes des niveaux supérieurs. En étudiant la chimie de l’eau et les sédiments des lacs de l’Arctique, je cherche à fournir des perspectives à court et à long terme sur les changements environnementaux. Par exemple, j’étudie les sédiments (boue déposée dans un ordre chronologique au fond des lacs, nous permettant de remonter dans le temps) afin de reconstruire la productivité des lacs au cours des derniers siècles et j’étudie les échantillons d’eau afin de déterminer les taux de métabolisme actuels. En comprenant le passé, j’espère pouvoir mieux prédire les réponses de l’environnement fragile de l’Arctique face à divers stresseurs environnementaux et les effets de celles-ci sur ses ressources précieuses en eau. 

MedeirosDr Andrew Medeiros
Boursier postdoctoral, géographie et études environnementales
Wilfrid Laurier University
Titre: Utiliser la géochimie et les chironomidés pour évaluer les réponses de lacs de l’Arctique face aux changements environnementaux récents au niveau des nutriments et des réseaux trophiques

La biodiversité des eaux douces de l’Arctique ainsi que le fonctionnement des écosystèmes sont particulièrement vulnérables aux nombreux effets des changements climatiques, mais la prédiction des réponses constitue un défi en raison du manque de connaissances spatiales et temporelles fondamentales. Ma recherche utilise les chironomidés, des invertébrés aquatiques préservés dans les archives sédimentaires lacustres, afin d’identifier les gradients environnementaux qui influencent leur répartition dans l’Arctique canadien. Ma recherche postdoctorale se concentre sur la différenciation entre les réponses au climat et les effets biodisponibles potentiels de l’azote réactif chez le biote arctique. Afin d’identifier la source et le parcours des apports d’azote aux systèmes aquatiques et d’identifier les réponses des assemblages de chironomidés face aux cycles d’azote modifiés, on examinera les carottes de sédiments provenant de lacs situés à la zone de transition de la limite des arbres au nord-ouest de Churchill, au Manitoba. Il s’agit d’une zone où on s’attend à des apports terrestres accrus vers les écosystèmes aquatiques en raison d’une plus longue saison libre de glace et du dégel accru du pergélisol. Les analyses du carbone organique et de la composition élémentaire et isotopique stable de l’azote sur des carottes de sédiments datées par radiométrie identifieront les changements temporels dans les cycles de nutriments. L’analyse parallèle des gradients de nutriments et des réponses des invertébrés aquatiques fourniront des informations importantes pour la prédiction des réponses futures de ces écosystèmes face aux changements environnementaux continus.

Bourse W. Garfield Weston pour recherches nordiques (doctorat) 40 000 $

BrammerJeremy Brammer*
Candidat au doctorat, sciences des ressources renouvelable (biologie faunique)
McGill University
Titre: Intégrer les connaissances locales et scientifiques dans la pratique : recherche écologique communautaire et suivi environnemental

Le Nord canadien change, et l’adaptation à ces changements constituera un dilemme constant pour les communautés du Nord. En particulier, le suivi écologique à long terme nécessaire pour guider les adaptations locales constitue un défi logistique peu commun. Cependant, le suivi environnemental communautaire, qu’on appelle aussi connaissances locales, existe dans ces régions depuis des générations. De plus en plus, on fait des efforts pour intégrer ces connaissances locales aux efforts de suivi scientifique, une tâche qu’on a appelée le «projet Intégration». Mon objectif est de développer une approche pragmatique en matière d’intégration des connaissances au moyen d’outils de suivi et de techniques de recherche qui facilitent la communication entre les communautés nordiques et la science institutionnalisée. Cela comprendra (1) des recherches écologiques communautaires sur l’écologie des populations de rats musqués (Ondatra zibethicus) dans la plaine Old Crow, au Yukon, une espèce d’une importance tant culturelle qu’économique pour la Première nation des Vuntut Gwitchin dans un paysage qui subit des changements environnementaux rapides; et (2) la formalisation d’un suivi environnemental communautaire continu au moyen d’appareils GPS personnalisables à écran tactile. J’espère ainsi démontrer les avantages de l’application de sources de connaissances multiples aux recherches sur la faune nordique et aux décisions de gestion tout en renforçant les capacités de nos communautés partenaires de surveiller les changements environnementaux continus et de s’y adapter. 

*J. Brammer a été accordé un soutien de 20 000 $ à cause de son passage accéléré de la maîtrise au doctorat.

GodinÉtienne Godin*
Candidat au doctorat, géographie
Université de Montréal
Titre: Le processus de thermo-érosion du pergélisol dans la zone de pergélisol continu

L’eau de fonte de la neige qui s’infiltre répétitivement et de manière concentrée dans les fentes de gel ouvertes des coins de glace peut mener à l’initiation de ravins de thermo-érosion. Quelques centaines de ravins ont été identifiés dans la région du glacier C-79. Ma recherche porte sur le processus de thermo-érosion des coins de glace qui mène à la dégradation rapide du pergélisol ainsi que sur l’impact des ravins sur le réseau local de drainage dans les zones humides. Mon site d’étude se trouve dans la vallée du glacier C-79 sur l’Ile Bylot, Canada. Les objectifs sont de: quantifier les échanges de chaleur convectifs qui agissent entre l’eau et le pergélisol; caractériser la géomorphologie des ravins de thermo-érosion depuis leur initiation jusqu’à leur stabilisation; déterminer les changements hydrographiques induits par le développement de ravins de thermo-érosion dans le pergélisol; modéliser la physique du processus de thermo-érosion au sein de différents contextes géomorphologiques propices au développement des ravins. Une équation de transfert de chaleur sera obtenue à partir d’expérimentations sur le terrain et en laboratoire en calculant des taux d’ablation de la glace en fonction du temps. Une campagne de forage dans des ravins stabilisés et actifs fournira les échantillons qui seront caractérisés et qui permettront de préciser et de comparer leur stratigraphie respective. Le débit de cours d’eau transitant par le ravin sera mesuré sur place. L’intégration de l’équation de transfert thermique, des données climatiques mesurées dans la vallée depuis 1995 par le Centre d’études nordiques avec les propriétés des dépôts cartographiés et analysés depuis les forages permettront de développer un modèle de ravinement et des risques inhérents aux ravins. L’ubiquité des coins de glace, la sensibilité des écosystèmes nordiques et le développement économique du Haut-Arctique rendent nécessaire d’approfondir les connaissances sur les risques inhérents aux infrastructures et à l’environnement en lien avec le ravinement du pergélisol.

*E. Godin a été accordé un soutien de 20 000 $ à cause de son passage accéléré de la maîtrise au doctorat.

HarmsNaomi Harms
Candidate au doctorat, écologie des maladies fauniques
University of Saskatchewan
Titre: La dynamique des maladies : les origines et l’écologie du choléra aviaire dans le Nord canadien

Le choléra aviaire, une maladie bactérienne causée par Pasteurella multocida, est apparu récemment dans l’est de l’Arctique canadien, ce qui a entraîné une mortalité annuelle à grande échelle dans la plus grande colonie de nidification de l’Eider à duvet au Canada (île de la baie Est, NU). Même si on étudie le choléra aviaire chez la sauvagine depuis son apparition en Amérique du Nord dans les années 1940, les facteurs provoquant les épidémies de cette maladie demeurent incertains. Mon projet de recherche combine la cueillette d’échantillons à plusieurs sites sur le terrain de l’Arctique canadien (centrée sur les eiders à duvet de l’île de la baie Est) avec des techniques moléculaires de pointe. Les objectifs du projet sont d’identifier les sources immédiates et à long terme des épidémies de choléra aviaire, de documenter l’apparition et la propagation des épidémies et d’examiner l’effet de la maladie sur les eiders à duvet par rapport aux mesures de santé. Au moyen de techniques moléculaires, on dépistera P. multocida dans des échantillons provenant d’eiders apparemment en bonne santé, d’autres espèces aviaires et d’étangs près des colonies d’eiders et on comparera les isolats de P. Multocida au moyen de plusieurs techniques de génotypage pour évaluer les sources du pathogène et explorer la dynamique de transmission. On examinera le rôle d’infection et de stress par rapport à la condition physique, au succès reproducteur et à la survie des eiders. La mortalité annuelle élevée des eiders causée par le choléra aviaire souligne l’importance d’une compréhension des effets des maladies sur les populations aviaires.

IversonSamuel Iverson
Candidat au doctorat, biologie
Carleton University
Title: Écologie de la conservation des eiders à duvet : risques émergents reliés aux maladies et changements dans le profil de prédation

Ma recherche applique l’analyse de la viabilité des populations à la conservation des oiseaux migrateurs. Je m’intéresse aux impacts écologiques en cascade des changements climatiques et aux modifications des interactions entre espèces dans un Arctique subissant un réchauffement rapide. Pour ma thèse de doctorat, j’utilise les eiders à duvet comme système modèle pour examiner les impacts démographiques associés à deux problèmes de conservation émergents : (1) l’apparition récente du choléra aviaire dans les colonies d’oiseaux arctiques et (2) une augmentation spectaculaire du pillage des nids par les ours polaires. Ma recherche utilise des données provenant d’un site de baguage et de surveillance des nids à long terme administré par Environnement Canada à l’île Mitvik, au Nunavut, ainsi que d’enquêtes communautaires sur des colonies de nidification du détroit d’Hudson et de la baie d’Ungava. Le choléra aviaire est une maladie importante de la sauvagine de l’Amérique du Nord qui est apparue tout récemment dans l’est de l’Arctique canadien. Une mortalité massive a été documentée à plusieurs lieux et l’épizootie semble se propager. Le pillage des nids des eiders par les ours polaires est également à la hausse dans mon aire d’étude. Les ours polaires sont adaptés pour se servir de la glace marine comme plateforme pour chasser les phoques. La perte de glace marine en été est donc associée à un stress énergétique et à la consommation accrue de proies alternatives par les ours. Les objectifs de ma recherche sont de quantifier les effets démographiques des maladies et d’une prédation accrue sur les eiders, d’évaluer le potentiel d’intensification de ces pressions en raison d’un réchauffement continu et d’identifier les interventions de gestion pouvant atténuer les déclins des populations au niveau local et régional.

MacDonaldLauren MacDonald
Candidate au doctorat, biologie
University of Waterloo
Titre: Caractériser les conditions hydro-écologiques actuelles et antérieures des étangs peu profonds du parc national Wapusk, au Manitoba

Les petits étangs et lacs constituent un trait dominant des paysages nordiques et représentent des «oasis » hautement productives qui fournissent des ressources et des habitats importants pour une faune abondante (dont la sauvagine) et qui aident à maintenir les modes de vie traditionnels de nombreuses cultures indigènes. Les zones humides nordiques jouent aussi un rôle important au niveau biogéochimique dans le budget carbone mondial. Cependant, on connaît toujours mal ces lacs peu profonds, qui sont particulièrement sensibles aux perturbations. Le Parc national Wapusk (WNP), situé dans le nord du Manitoba, constitue une de ces aires sous-étudiées. Le WNP vit un réchauffement climatique prononcé depuis un siècle et vit aussi des hausses rapides de la population de petites oies des neiges dans les régions côtières du parc depuis le début des années 1970. Ma recherche se concentrera sur le développement d’une nouvelle compréhension de la dynamique hydro-écologique et biogéochimique sur plusieurs siècles des lacs peu profonds du WNP afin d’identifier les moteurs des changements du paysage (réchauffement climatique, augmentation des populations de sauvagine, etc.). Des études contemporaines et à l’échelle du paysage portant sur la composition chimique, la teneur en nutriments, le cycle du carbone et le bilan hydrologique de l’eau des lacs serviront à caractériser les conditions hydro-écologiques de 37 lacs du WNP. On combinera ces informations contemporaines avec des analyses paléo-limnologiques de la variabilité hydro-écologique antérieure en vue de fournir l’information nécessaire pour prévoir les réponses futures face aux changements au niveau du climat et de la faune.

RobinsonBarry Robinson
Candidat au doctorat, écologie
University of Alberta
Titre: Écologie de la recherche de nourriture et du comportement reproducteur chez les faucons pèlerins de l’Arctique

Le faucon pèlerin de l’Arctique (Falco peregrinus tundrius)-une sous-espèce qui se reproduit dans les régions arctiques du Canada, des États-Unis et du Groenland- est un prédateur de niveau trophique supérieur dont les proies risquent d’être affectées par les impacts des changements climatiques. Le temps froid durant les précipitations, qui deviennent plus fréquentes en raison des changements climatiques, peut réduire le taux de croissance des poussins et le taux de survie chez les oiseaux insectivores, un groupe de proies important pour les pèlerins arctiques, en limitant la quantité d’arthropodes disponible pour leur nourriture. Cependant, on sait peu de choses sur les préférences de proies ou le comportement reproducteur des pèlerins arctiques par rapport à l’abondance des proies, ce qui fait que les implications des réductions de certains groupes de proies sont difficiles à prédire. Pour combler ces lacunes dans nos connaissances, je surveille une population de faucons pèlerins qui se reproduit parmi les îles Coxe, à l’extrémité nord de la presqu’île Melville, au Nunavut. J’étudie en particulier la sélection de nourriture et le comportement reproducteur des faucons pèlerins par rapport à l’abondance des proies pour déterminer à quel point les pèlerins seraient vulnérables si les populations de certains groupes de proies devaient diminuer en raison des changements climatiques.

WattCortney Watt
Candidate au doctorat, sciences biologiques
University of Manitoba
Titre: Écologie de la recherche de nourriture chez le narval (Monodon monoceros)

Les narvals (Monodon monoceros) sont culturellement et économiquement importants pour les communautés nordiques et sont vulnérables aux changements climatiques. Ma recherche de doctorat se concentre sur la recherche de nourriture par le narval et a trois objectifs principaux : comprendre l’évolution des habitudes alimentaires au cours des 30 dernières années dans deux populations distinctes de narvals, déterminer en quoi consiste le régime alimentaire des narvals, comprendre le comportement de plongée des narvals et identifier les zones critiques d’alimentation. Les tissus d’un organisme fournissent des informations sur leur habitat et leurs proies. En utilisant des techniques chimiques (analyses d’acides gras et d’isotopes stables), j’analyse les tissus de narval recueillis par les chasseurs inuits à travers l’Arctique canadien au cours des 30 dernières années parallèlement aux proies potentielles. Ces analyses nous renseignent sur les différences spatiales, temporelles et sexuelles dans le régime alimentaire ainsi que les types de proies. De plus, des étiquettes de repérage par satellite munis de capteurs de plongée nous indiquent les endroits où les narvals cherchent leur nourriture, sur le plan géographique et dans la colonne d’eau. Grâce à ces informations, je peux identifier les zones importantes pour la recherche de nourriture par les narvals. La compréhension du régime alimentaire et des déplacements des narvals peut aider à déterminer leurs besoins énergétiques, leur niveau trophique et leur utilisation de l’habitat. Les Inuits comptent sur les narvals pour leur subsistance. Une compréhension de l’écologie des narvals est essentielle pour prédire comment ceux-ci vont réagir face aux changements climatiques.

Bourse W. Garfield Weston pour recherches nordiques (maîtrise) 15 000 $

CoulombeStéphanie Coulombe
Candidate à la maîtrise, géographie
Université de Montréal
Titre: Paléoglaciologie de l’Île Bylot à la charnière Pliocène-Pléistocène

À l’Île Bylot, (Nunavut), des détachements de la couche active ont révélé des corps massifs de glace enfouis dans le pergélisol. Des analyses préliminaires ont permis d’associer ces corps de glace à une ancienne glaciation datant du début du Pléistocène. Cette archive naturelle pourrait donc dévoiler des informations sur les variations climatiques régionales rapides et majeures à la transition plio-pléistocène. L’objectif général de ce projet consiste à reconstituer les paléo-environnements et paléo-climats pléistocènes de l’île Bylot à partir de l’analyse de glace de glacier enfouie dans le pergélisol. Combinée à une description cryostratigraphique de la glace et des sédiments encaissants, la glace est échantillonnée par carottage dans le pergélisol à des fins de caractérisation cristallographique et isotopique. L’âge de la glace est estimé à l’aide du signal paléomagnétique des sédiments sus-jacents. La reconstitution des climats et des environnements passés sera réalisée à partir de l’analyse du signal ?18O de la glace et des facies sédimentaires, indicateurs de l’environnement de déposition lors de l’enfouissement de la glace. Les résultats permettront de caractériser la glace de glacier enfoui et ses conditions d’enfouissement, mais aussi de jeter un éclairage sur la capacité de résilience du pergélisol face aux variations du climat. 

DoucetCatherine Doucet
Candidate à la maîtrise, gestion de la faune et des habitats
Université du Québec à Rimouski
Titre: Effet de la phénologie de la reproduction et de la disponibilité des ressources sur la croissance des jeunes Plectrophanes lapons (Calcarius lapponicus) dans le Haut-Arctique

Dans les habitats hautement saisonniers, la période de reproduction doit être adaptée aux conditions locales afin de maximiser le succès reproducteur. Dans les hautes latitudes, une perte de synchronie entre la phénologie des prédateurs et celle des proies est susceptible d’apparaître étant donné que la modification des activités en réponse au réchauffement accéléré de l’Arctique peut varier entre les niveaux trophiques. Il est difficile pour les oiseaux migrateurs de prédire les conditions environnementales sur leur site de nidification ce qui accroît leur risque de perte de synchronie. Cette réalité a été peu abordée chez les passereaux migrateurs tels que le Plectrophane lapon (Calcarius lapponicus), une espèce abondante l’été sur l’île Bylot, mon site d’étude. Mes objectifs sont d’évaluer la synchronie entre la date d’éclosion des plectrophanes et la période de forte abondance des arthropodes, de vérifier les effets de la date d’éclosion sur la croissance des jeunes et d’évaluer la corrélation spatiale de l’abondance en arthropodes. Pour ce faire, un suivi de nidification et de croissance est effectué et l’abondance en arthropodes est mesurée par des pièges-fosses. Dans le contexte des changements climatiques, mieux comprendre les relations entre la phénologie de la reproduction, l’abondance des ressources et la croissance des jeunes devient essentiel afin d’évaluer la capacité des espèces à faire face à des modifications de leur environnement.

GillHarneet Gill
Candidate à la maîtrise, études environnementales
University of Victoria
Titre: Mesurer et surveiller les changements environnementaux dans le plateau Peel, aux TNO

Ma recherche se concentre sur le bassin de la basse rivière Peel aux Territoires du Nord-Ouest, où l’environnement et la communauté des Gwich’in de Teetl’it de Fort McPherson subissent les effets de la dégradation croissante du pergélisol, de l’empiètement des arbustes, de feux plus importants et plus fréquents et de perturbations liées à l’activité humaine. J’utilise des approches scientifiques et ethnoécologiques pour étudier les changements environnementaux de la région. Je mène une enquête écologique sur les impacts de la route de Dempster sur les plantes, les sols et le pergélisol du plateau Peel, au moyen d’études sur le terrain dans des sites à faible ou à haute densité d’arbustes, à 30 m et à 500 m de la route. Je cherche à déterminer des différences dans la composition végétale, la croissance des aulnes, la productivité des baies, les nutriments du sol, la profondeur de la litière, la profondeur de la couche organique et de la couche active ainsi que la profondeur et la densité de la neige. Les résultats de ma recherche contribueront à notre compréhension des changements environnementaux causés par la route et les conséquences de ceux-ci pour la stabilité des infrastructures. Dans un effort séparé et complémentaire, je travaille de pair avec les utilisateurs des terres des Gwich’in de Teetl’it et les jeunes de Fort McPherson pour cartographier nos observations des conditions et changements de l’environnement. Nous utilisons des photos et des documents vidéo et audio réalisés sur le terrain pour compiler une carte sur le Web. Cette carte permettra aux utilisateurs des terres de communiquer leurs connaissances et leurs préoccupations au sujet de l’environnement et servira à la gestion et à la planification des terres, au suivi environnemental et à l’adaptation. 

JansenKelsey Jansen
Candidate à la maîtrise, le risque and et la résilience communautaire
University of Alberta
Title: Savoir traditionnel des Denesoline sur les interactions entre le paysage et les mouvements des caribous, en collaboration avec la Première Nation Lutsel K’e Déné

Mon projet de recherche, entrepris dans le cadre de la Maîtrise en Risk and Community Resilience à l’Université de l’Alberta, comportera la documentation d’histoires orales et la cueillette de nouvelles informations écologiques et spatiales auprès d’aînés, de jeunes et de scientifiques à Lutsel K’e, aux TNO. L’objectif principal du projet est de développer une compréhension des interactions entre les traits du paysage dans l’aire d’étude et le comportement des caribous. Ce projet s’appuiera sur la documentation existante relative aux études sur le savoir traditionnel des Denesoline entreprise par la Première nation Lutsel K’e Déné (LKDFN) et portant sur la santé et les mouvements des caribous pour identifier les indicateurs clés des profils de migration des caribous. Au cours de l’été et de l’automne de 2012, je travaillerai de pair avec la LKDFN pour vérifier les histoires orales existantes et mener des entrevues de cartographie relatives aux zones clés de l’habitat des caribous à l’intérieur du territoire traditionnel de la LKDFN. Je profiterai de principes d’écologie du paysage pour créer des cartes spatialement explicites de zones d’habitat clés des caribous dans leur aire d’hivernage afin de déterminer les conflits et synergies entre les systèmes de savoir traditionnel et les modélisations écologiques conventionnelles. J’espère que grâce à l’étroite collaboration avec les chercheurs communautaires de Lutsel K’e ce projet contribuera de façon significative au grand programme de recherche que propose la communauté et qu’il fournira de nombreuses opportunités d’engagement communautaire et de renforcement des capacités, ce qui permettra une participation communautaire accrue à la surveillance des populations locales de caribous.

KershawGeoff Kershaw
Candidat à la maîtrise, études environnementales
Dalhousie University
Titre: Sous le vent des sables bitumineux : étude dendrochronologique pour quantifier les risques de pollution aérienne à long terme dans le territoire traditionnel de la Première Nation dénée de Clearwater River

Si on peut soutenir que les sables bitumineux de l’Alberta constituent le moteur économique le plus important au Canada, les impacts écologiques de cette industrie demeurent incertains. La région à l’est des sables bitumineux se trouve sous le vent de cette source de pollution et est occupée par des membres d’une Première nation inquiets des impacts de cette industrie en ce qui concerne la santé de leur territoire et la viabilité de leur mode de vie basé sur la chasse et la cueillette. La dendrochronologie, l’analyse des anneaux de croissance des arbres, pourrait aider à combler ces lacunes en matière de connaissances. L’objectif de cette étude est d’identifier les effets de la pollution atmosphérique provenant des sables bitumineux sur les écosystèmes qui se trouvent sous le vent de cette industrie en mesurant les polluants captés dans les cellules des arbres ainsi que la croissance supprimée de ces arbres. Nous faisons l’hypothèse que les tendances spatio-temporelles montreront de plus grandes concentrations de polluants et une suppression de croissance plus importante dans les arbres se trouvant le plus près des sables bitumineux ainsi que dans les anneaux les plus récents de ceux-ci. En utilisant des stratégies d’application des connaissances en partenariat avec la Première nation dénée de Clearwater River (CRDN), l’équipe de recherche développera des tactiques de diffusion appropriées sur le plan culturel. En s’engageant dans des activités de création de relations qui dépassent la portée de notre analyse, nous espérons contribuer à l’établissement de respect et de réciprocité entre l’équipe de recherche et la communauté de la CRDN.

Mathon-DufourValérie Mathon-Dufour
Candidate à la maîtrise, géographie
Université Laval
Titre: Caractérisation du pergélisol en vue de la réfection et l’adaptation aux changements climatiques de l’aéroport d’Iqaluit, Nunavut

Historiquement, les études géotechniques et géomorphologiques menées sur le pergélisol avant la construction d’infrastructures étaient plutôt sommaires. Il était pris pour acquis que le pergélisol demeurerait un substrat solide à perpétuité. Avant que le réchauffement climatique ne se fasse sentir, les infrastructures de transport n’étaient pas non plus conçues, notamment en termes de matériaux et de dimensionnement, pour résister sans dommage aux apports de chaleur accrus dans le sol. Iqaluit, capitale territoriale et plaque tournante de l’Arctique canadien, possède un aéroport en mauvais état. En effet, la piste, les voies d’accès et le tarmac sont affectés par des processus de fissuration au gel et de tassements différentiels découlant de la présence localisée de sols riches en glace. Ce projet a pour objectif principal de contribuer à la mise au point d’une approche géoscientifique intégrée permettant de compenser maintenant l’absence de caractérisation adéquate lors de la construction, en vue d’appuyer les travaux de réfection nécessaires et d’adapter les infrastructures aux nouvelles conditions climatiques. Afin d’expliquer adéquatement l’origine et la nature des problèmes géotechniques de cet aéroport et ainsi de permettre une remise en état assurant plus de stabilité à long terme, je compte caractériser de façon précise les propriétés du pergélisol dans la zone de l’aéroport et, en particulier, de localiser les masses de glace et les secteurs sensibles au dégel du pergélisol

PaquetteMichel Paquette
Candidat à la maîtrise, géographie
Université de Montréal
Titre: Contrôle géomorphologique des bilans de masse : processus, conditions et signification de la solifluxion dans le bassin versant de lac Ward Hunt, dans le Haut-Arctique canadien

Les bassins versants arctiques sont fortement influencés par la saisonnalité. Les bilans physico-chimiques considèrent essentiellement la fonte des neiges, ainsi que les faibles précipitations d’été comme vecteurs principaux du transfert de la matière vers les bas de pente. Cette recherche postule que la géomorphologie périglaciaire et les mouvements de masse lents par solifluxion contrôlent et contribuent aux bilans de masse en milieu froid. Elle vise à définir les processus, les taux et les volumes de sédiments mobilisés par les mouvements de masse par solifluxion sur les rives du Lac Ward Hunt, le lac le plus nordique au Canada et un site d’études concernant la biologie extrêmophile. La cartographie des formes et dépôts de surface fournissent le contexte géomorphologique et la répartition spatiale des zones susceptibles au mouvement. Les mesures de mouvement seront effectuées en observant le déplacement de 2 lignes de piquets positionnées en 2011 sur deux pentes aux abords du lac présentant des indices géomorphologiques de solifluxion. Le suivi des températures et des hauteurs d’eau dans le sol fourniront des indices à savoir si les mécanismes et les conditions thermiques de la couche active favorisent le mouvement. Des échantillons de couche-active prélevés et soumis à des tests de dégel en cellule triaxiale fourniront les contraintes résiduelles à la base de la couche active. Des tests suivant les standards des géo matériaux seront réalisés afin d’obtenir les paramètres géotechniques de base (texture, limites d’Atterberg, conductivité hydraulique, consolidation, etc) permettant de déterminer le comportement du sol au dégel. Ces mesures indiqueront si les conditions au dégel favorisent le mouvement de la couche active en entier et un transfert de sédiments plus important que lors de simple reptation par le gel. Ces données représenteront les paramètres, les mesures et le suivi des mouvements par solifluxion les plus septentrionales au Canada, dans un climat particulièrement froid et sec. La recherche fait ainsi le pont entre la géomorphologie et la limnologie en clarifiant les conditions des flux de nutriments vers le lac, un effet de la solifluxion méconnu en recherche périglaciaire mais certain d’avoir un impact sur les écosystèmes lacustres en région de pergélisol.

SoleckiAnna Solecki
Candidate à la maîtrise, entomologie
McGill University
Titre: Phylogéographie des diptères supérieurs dans les refuges glaciaires et les prairies xériques

La clé pour comprendre la biodiversité actuelle et prédire les changements futurs est de comprendre le passé. Les glaciers du Pléistocène qui ont couvert la plus grande partie du Canada jusqu’à il y a 10 000 ans ont grandement contribué à façonner notre topographie, nos réseaux fluviaux, notre faune et notre flore. Je mènerai une étude moléculaire et écologique de mouches (Diptères) pour évaluer les différences de diversité entre les zones glaciées et non glaciées de l’Arctique, en particulier dans les refuges de la Béringie et de l’île Banks. Cela me permettra d’explorer les effets des changements climatiques sur la diversité génétique des populations nordiques et de déterminer s’il y a une signature génétique dans les populations qui ont survécu dans les refuges glaciaires comparativement à celles qui ont colonisé les régions glaciées. De plus, j’examinerai la question de savoir si la répartition des diptères appuie l’hypothèse selon laquelle les prairies xériques du Yukon sont des vestiges de la steppe à mammouths de la Béringie ou bien si celles-ci ont leur origine dans les prairies du sud. Même si on privilégie la première hypothèse, les conditions chaudes et sèches d’il y a 5000-8000 ans ont pu permettre aux prairies du sud de se déplacer vers le nord, pour ensuite reculer à la suite d’un refroidissement ultérieur, laissant derrière une répartition discontinue des populations. Mon projet fait partie du Programme sur la biodiversité nordique qui fournira des données de référence sur la structure des communautés d’arthropodes dans l’Arctique et surveillera les changements en utilisant des insectes comme bioindicateurs.

SteedmanAudrey Steedman
Candidate à la maîtrise, géographie
University of Victoria
Titre: Dynamique et écologie des coins de glace dans les hautes-terres du delta Mackenzie, aux Territoires du Nord-Ouest

La région du delta du Mackenzie a vécu des hausses rapides des températures au cours des dernières décennies, ce qui a augmenté la fréquence de perturbations du terrain reliées au dégel du pergélisol. Les zones de terrain polygonal qui sont riches en glace de fente sont susceptibles d’être particulièrement sensibles aux changements en cours. Ma recherche examinera les facteurs influençant la dynamique des coins de glace et la répartition des étangs de fonte, une caractéristique de la dégradation récente des coins de glace. On étudiera les facteurs à grande échelle influençant la répartition des étangs de fonte au moyen de photos aériennes à haute résolution pour cartographier les étangs de fonte en 1972 et en 2004 dans les hautes-terres du delta du Mackenzie. Les facteurs à petite échelle qui influencent la dynamique des coins de glace, dont l’interaction de facteurs biotiques (composition des communautés végétales) et abiotiques (ex. microtopographie, caractéristiques des sols) seront étudiés au moyen d’enquêtes sur des terrains polygonaux stables et en voie de dégradation. Cette recherche 1) contribuera à caractériser les conséquences probables d’une dégradation plus répandue des coins de glace en raison de la hausse des températures et du développement (routes, oléoducs) dans le delta du Mackenzie et 2) fournira une compréhension plus complète des interactions biotiques et abiotiques dans les écosystèmes de polygones à coin de glace. Ces questions sont d’un intérêt particulier pour les Inuvialuit dont les terres traditionnelles subissent les effets des changements environnementaux et du développement dans le delta du Mackenzie.

VillettePetra Villette
Candidate à la maîtrise, zoologie
University of British Columbia
Titre: La caméra comme alternative à la capture d’animaux vivants pour estimer les densités des petits mammifères dans la forêt boréale

Les modèles de marquage-recapture utilisant des données de la capture d’animaux vivants constituent une méthode couramment utilisée pour estimer les densités des petits mammifères; cependant, la capture peut être stressante pour les animaux à l’étude et peut perturber leurs habitudes en matière d’activité. Les pièges photographiques constituent une alternative à la capture d’animaux vivants pour estimer les densités. J’examine la faisabilité de l’utilisation de pièges photographiques pour estimer les densités des populations de petits mammifères de la forêt boréale, à savoir les lièvres d’Amérique (Lepus americanus), les écureuils roux (Tamiasciurus hudsonicus), les souris sylvestres (Peromyscus maniculatus), les campagnols à dos roux boréaux (Clethrionomys rutilus) ainsi que plusieurs espèces de campagnols du genre Microtus. Ma recherche se concentre sur la question de savoir si la technologie actuelle de détection de mouvement et de filmage numérique est capable de détecter et d’enregistrer des séquences de ces mammifères et si le taux de réussite, ou la longueur des séquences pour chaque espèce par unité de temps, correspond avec les estimations de densités obtenues par les méthodes traditionnelles de capture d’animaux vivants. Je recueille aussi des données relatives au comportement de ces espèces près des pièges à capture vivante : je m’intéresse à savoir à quelle fréquence les individus s’approchent des pièges mais n’y entrent pas, y entrent puis s’échappent, ou s’approchent de pièges qui sont déjà occupés.

Bourse de recherche pour résidents du Nord 10 000 $ (études de 2e et 3e cycle)

AlexieElaine Alexie
Candidate à la maîtrise, science politique
University of Victoria
Titre: Limites de la souveraineté : pratiques d’indigénéité chez les Teetl’it Gwich’in

L’objectif de ce projet de recherche est de recueillir des informations sur les pratiques d’indigénéité : les pratiques spirituelles, physiques et culturelles des Teetl’it Gwich’in de la communauté de Fort McPherson. La chercheure interviewera des dépositaires du savoir des Teetl’it Gwich’in qui pourront donner des aperçus du concept d’indigénéité et de l’importance que revêt ce concept pour eux. Une priorité de cette recherche est de dialoguer avec les membres de la communauté de Fort McPherson qui maintiennent encore un lien avec leur culture traditionnelle, qui incarnent une compréhension du bien-être physique et spirituel et qui pratiquent des modes de vie de subsistance et la chasse et la pêche avec leur famille ainsi qu’avec l’ensemble de la communauté. Les débats actuels concernant la souveraineté et la sécurité des États dominent les discussions politiques nationales et internationales dans les régions circumpolaires. Alors que de nombreux pays participent et collaborent à l’élaboration de politiques à l’échelle internationale, la discussion sur les peuples indigènes et la souveraineté exclut continuellement la participation sur un pied d’égalité des voix indigènes. Si on a permis à certains groupes, tels que les Inuits, d’exprimer leurs préoccupations relatives aux questions circumpolaires, il y a beaucoup moins d’études portant sur les peuples dénés du Nord, en particulier les Teetl’it Gwich’in, qui habitent la région subarctique, mais qui sont néanmoins affectés directement par les politiques relatives à l’Arctique. Il est donc essentiel d’inclure les voix des Gwich’in dans les discussions internationales et nationales sur le rôle de la souveraineté et de la sécurité dans la région circumpolaire. Les objectifs de ce projet de recherche sont : i) identifier les pratiques d’indigénéité chez les Teetl’it Gwich’in; ii) documenter les traditions culturelles, spirituelles et physiques vivantes des Teetl’it Gwich’in susceptibles de mieux guider, valider et expliquer les compréhensions indigènes de la souveraineté dans leurs territoires traditionnels; iii) élaborer une vision globale de l’autodétermination des Teetl’it Gwich’in, de façon à contribuer au discours global sur la souveraineté des États dans l’Arctique. Il y a un besoin important de cette recherche puisqu’elle compilera un ensemble de connaissances sur les discussions politiques internationales et nationales et la pertinence de celles-ci pour la vie quotidienne des membres de la communauté. Ce travail sera mis à la disposition de la communauté des Teetl’it Gwich’in et pourra guider des discussions relatives aux politiques. Cette recherche démontrera également que les pratiques d’indigénéité- les façons traditionnelles d’être Teetl’it Gwich’in- feront découvrir des connaissances traditionnelles enfouies, afin de repenser la relation contemporaine entre indigènes et États. Elle contribuera aussi au développement de la théorie politique et de la pensée politique indigènes en étant accessible à la communauté des Teetl’it Gwich’in, puisque peu de théoriciens politiques écrivant sur les questions de souveraineté s’adressent aux peuples indigènes. En se joignant à d’autres chercheurs indigènes élaborant la théorie politique indigène, ce projet s’attaquera à l’absence d’une perspective politique et juridique indigène sur l’Arctique et la relation de celle-ci avec les politiques du Canada relatives à la souveraineté dans l’Arctique.  

FarnellGillian Farnell
Candidate à la maîtrise, anthropologie
University of British Columbia
Titre: Paysage des Dénés kaskas : étude d’identité et de perceptions de Déné Keyeh

Au cours du dernier demi-siècle dans le territoire des Dénés kaskas, des idéologies fondamentalement différentes relatives au paysage et à l’importance des connaissances sur le paysage ont émergé. Les Dénés kaskas ont été privés de leur paysage culturel et physique en raison d’idéologies néolibérales de développement des ressources et de gouvernance environnementale. Ces forces ont créé un conflit entre les visions traditionnelles du paysage et les nouvelles interprétations de la signification de celui-ci pour les Dénés kaskas dans un monde contemporain. Ma recherche proposée se concentre sur le paysage culturel des Dénés kaskas du Yukon et du nord de la Colombie-Britannique tel qu’exprimé par leurs pratiques et discours particuliers qui expriment leur relation avec la terre. L’objectif de recherche est d’examiner les connaissances traditionnelles basées sur la terre par rapport aux compréhensions contemporaines des paysages chez les générations contemporaines. Ce projet utilisera des techniques d’ethnographie collaborative pour explorer la signification des récits relatifs au paysage des Dénés kaskas. Cette recherche vise ainsi également à examiner les similarités et les différences entre les idéaux kaskas traditionnels et les idéologies de développement et de gouvernance écologique. Cette analyse anthropologique contribuera au dialogue au sujet d’une région contestée sous-étudiée du Yukon et du nord de la Colombie-Britannique. En tant que membre des Dénés kaskas je crois qu’il est essentiel de faire inclure nos voix et nos expériences vécues dans les débats contemporains au sujet de notre territoire traditionnel.

HamJennifer Ham
Candidate à la maîtrise, études sur la paix et le conflit
University of Manitoba et University of Winnipeg (Programme conjoint)
Titre: Espoir, guérison et le legs de Helen Betty Osborne : une étude de cas explorant les conflits raciaux dans le nord du Manitoba 

Helen Betty Osborne, une femme crie originaire de Norway House, a été enlevée et tuée par quatre Blancs à Le Pas le 13 novembre 1971. Son meurtre a suscité beaucoup de controverse concernant les tendances racistes au sein de la police et de la ville, la corruption judiciaire au Manitoba et la ségrégation raciale apparente dans Le Pas, la Première nation d’Opaskwayak (OCN) et les régions environnantes. La mort de Betty remonte à quarante ans, et pourtant les conflits entre autochtones et non-autochtones continuent. Même si Betty est devenue un symbole iconique de ces conflits, son legs a allumé aussi un sentiment d’espoir pour l’avenir des relations transculturelles et de la consolidation de la paix au sein de ces communautés. Découlant du colonialisme et de la mise en place du système des pensionnats, les conflits raciaux de cette région se prolongent, et reposent au fond sur des questions de culture, d’identité et de différence. Puisque ces questions sont de nature qualitative, l’objectif de ma recherche est de recueillir des perspectives sur le racisme, le meurtre de Betty Osborne et la violence à l’égard des femmes autochtones en menant des entrevues auprès des résidents autochtones et non-autochtones de Le Pas, OCN et Norway House. J’espère découvrir l’ampleur de ces conflits et identifier des façons d’y remédier de façon transculturelle. La pratique de raconter des histoires-qui fait partie intégrante de la culture autochtone et de la recherche qualitative- fournira un cadre théorique alternatif qui se concentre sur la transformation des conflits, la réflexivité et la consolidation de la paix à travers les cultures. Ma recherche contribuera aux études nordiques en présentant une compréhension globale des conflits raciaux du nord du Manitoba qui tente de guérir les blessures résiduelles découlant du colonialisme et de l’assimilation forcée.

LysCandice Lys
Candidate au doctorat
Université de Toronto
Titre: F.O.X.Y. : développer et mettre en œuvre une intervention qui cible l’auto-efficacité sexuelle chez les jeunes femmes des Territoires du Nord-Ouest

La santé sexuelle des jeunes des Territoires du Nord-Ouest (TNO) constitue un sérieux problème de santé publique. On a donc développé une intervention sociale basée sur les arts, du nom de F.O.X.Y. (Favoriser l’expression ouverte parmi les jeunes) à la suite d’évaluations auprès de nombreux groupes de discussion composés de jeunes femmes à travers les TNO. F.O.X.Y. utilise le théâtre et les arts pour guider le développement de compétences en matière de communication sexuelle entre les jeunes et leurs partenaires et leurs pairs, pour améliorer les capacités de négociation sexuelle sécuritaire entre les jeunes et leurs partenaires et pour faciliter une prise de conscience de la vulnérabilité personnelle aux conséquences négatives en matière de santé sexuelle (telles que les infections transmissibles sexuellement et les grossesses non voulues). De plus, F.O.X.Y. cible les attentes en matière de résultats (croyances des individus au sujet de la valeur des conséquences des comportements) et les attentes en matière d’efficacité (croyances des individus au sujet de leurs capacités de réaliser un certain comportement). Fondée sur les perspectives théoriques de la théorie cognitive sociale et des théories socio-écologiques, ma recherche de doctorat examinera la façon dont une intervention sociale basée sur les arts peut influencer les comportements individuels en matière de santé sexuelle chez les jeunes femmes des TNO, en particulier dans le contexte des attentes en matière d’efficacité et de résultats sexuels. De plus, ma recherche développera et validera un instrument qui pourra servir à évaluer les attentes individuelles en matière d’efficacité et de résultats chez les jeunes participant à cette intervention. Une fois le projet de recherche terminé, un manuel du programme sera mis à la disposition des écoles et des professionnels de la santé publique qui veulent continuer à offrir les ateliers F.O.X.Y. aux jeunes du Nord. 

PikeBrandon Pike
Candidat à la maîtrise, géographie
Wilfrid Laurier University
Titre: Évaluer le cadre régional d’aménagement du territoire comme outil pour gérer les effets et impacts cumulatifs dans la région de Kluane 

Le travail fastidieux de réaliser l’aménagement du territoire (At) à la lumière des accords sur les revendications territoriales des Premières nations a prolongé le processus de façon significative, et au détriment de celui-ci. Aux termes de l’Accord-cadre définitif, les plans d’aménagement du territoire constituent le mécanisme initial permettant de comparer le développement proposé aux utilisations actuelles du terrain et aux objectifs de planification globaux dans le processus de l’évaluation des impacts sur l’environnement (EIE). Cependant, jusqu’ici une seule des huit régions du Yukon a un plan d’utilisation des terres approuvé. Vu l’augmentation rapide du développement et les échelles différentes d’opération des deux processus, la relation entre EIE et At est devenue effectivement inexistante. Alors que le cadre EIE-At stagne, le développement va de l’avant et en même temps les préoccupations à l’égard des effets cumulatifs s’accentuent au niveau des gouvernements, des Premières nations et du public.

On reconnaît généralement que les processus EIE typiques sont incapables de tenir compte des effets cumulatifs dans leurs délibérations même si ces considérations constituent des exigences réglementaires. Cela tient à la nature mal comprise des effets cumulatifs, à la définition/application ambiguë du terme et au fait que la portée spatiale de l’EIE est limitée au projet particulier. Par conséquent, le fait de ne pas tenir compte de changements significatifs potentiels dans le paysage représente un manquement important à l’obligation fiduciaire qu’ont les gouvernements fédéral et territoriaux de maintenir les moyens de subsistance des Premières nations. À partir de ma recherche, j’espère pouvoir donner des aperçus d’améliorations possibles du cadre EIE-At pour permettre un At régional plus proactif qui fournit une orientation stratégique à l’échelle régionale afin d’assurer une gestion plus efficace des effets cumulatifs, et ainsi le maintien continu des communautés des Premières nations au Yukon.

St-AubinZoe St-Aubin
Candidate à la maîtrise, sociologie
University of Manitoba
Titre: Expériences de consommation alimentaire à Thompson, au Manitoba : un récit nordique

Ma recherche proposée applique une analyse culturelle du stade de consommation des systèmes alimentaires et se concentre sur les facteurs qui influencent les choix d’aliments des résidents du Nord. Je vise à faire avancer la compréhension des tendances en matière de santé dans le nord du Canada en ce qui concerne les maladies liées aux aliments telles que le diabète de type 2 et l’obésité en examinant le rôle que joue la culture dans les comportements alimentaires de ceux qui vivent dans les collectivités du Nord. Mon modèle est conçu pour schématiser la dynamique sociale unique de la consommation alimentaire dans les collectivités nordiques, qui comptent une population multiculturelle et où l’approvisionnement et la diversité laissent généralement à désirer dans les systèmes alimentaires modernes. Mon modèle mesure les influences de l’emploi, du genre et du lieu sur la consommation alimentaire. J’appliquerai mon modèle à Thompson, au Manitoba, un centre urbain situé à 739 km au nord de Winnipeg. Thompson est un centre d’approvisionnement ayant une zone commerciale diversifiée de 65 000 (Thompson Community Profile 2008). Il est impératif d’examiner les environnements alimentaires des centres urbains du Nord en raison du rôle que jouent ceux-ci dans l’approvisionnement des collectivités environnantes. La réalisation d’une enquête sociologique des comportements de consommation alimentaire de Thompson fournira des informations aux gouvernements municipaux et régionaux du Nord leur permettant de mieux répondre aux besoins alimentaires de leurs électeurs. J’ai l’intention de mener mon étude de cas en utilisant une approche de méthodes mixtes comportant des sondages en ligne et des entrevues semi-structurées en face à face. Des affiches de recrutement seront posées sur des babillards communautaires, dans des centres de loisirs et dans les salles du personnel des employeurs locaux majeurs. En plus des affiches, je mettrai une annonce dans le journal local.

Bourse de recherche pour résidents du Nord (études collégiales ou 1er cycle) 5 000 $

BriseLindsey Brise
Baccalauréat en sciences de la santé, biomédicale
University of Northern British Columbia
Titre: Obstacles à l’accès aux soins de la vue pour les populations autochtones rurales

Ma thèse examinera les obstacles auxquels les populations autochtones rurales font face en voulant accéder aux soins primaires pour les yeux. Ce projet donnera une voix à une perspective autochtone sur l’accès aux soins primaires pour les yeux. L’identification des obstacles a le potentiel de renseigner les fournisseurs de soins de santé et les responsables de la santé communautaire sur la meilleure façon d’améliorer l’accès et la convivialité des services de soins des yeux pour les populations autochtones. Ce projet examinera l’influence de déterminants sociaux et d’autres facteurs sur l’accès aux soins de santé et, par extension, la santé globale de la communauté. L’accroissement des connaissances sur l’importance de la santé communautaire/publique a ouvert la porte à la conception et à l’application de pratiques nouvelles et innovatrices en matière de soins de santé. Ces pratiques et programmes devraient être guidés et conçus en fonction des besoins spécifiques des communautés qu’ils desservent. Cette étude contribuera à un ensemble croissant de connaissances sur les soins de la vue pour autochtones, en particulier en ce qui concerne les communautés nordiques rurales.

HawkingsLeeland Hawkings
Baccalauréat en sciences, spécialisé en sciences environnementales
Carleton University
Titre: Relations entre croissance arbustive, microenvironnement et la recherche de nourriture par les caribous au lac Daring, aux TNO

La hausse actuelle des températures annuelles et d’été dans l’Arctique canadien a des conséquences potentielles pour l’habitat de la faune. Le troupeau de caribous de Bathurst a diminué de façon spectaculaire au cours des dernières années et même si les populations suivent des cycles, il y a des inquiétudes quant aux impacts des changements climatiques sur le rétablissement du troupeau. Selon les données, la dispersion des communautés d’arbustes (bouleaux et saules), qui peuvent être une composante importante du régime alimentaire d’été du troupeau de Bathurst, est sensible au réchauffement climatique. Cette étude vise à déterminer si les caribous de Bathurst incluent les arbustes dans leur régime alimentaire au lac Daring, aux TNO, si la préférence est accordée aux arbustes d’une plus grande valeur nutritive et si la qualité et la croissance des arbustes peuvent être reliées aux caractéristiques du microenvironnement ou aux perturbations du thermokarst qui devraient s’accroître en raison du réchauffement climatique. J’estimerai l’utilisation de l’habitat par les caribous à partir de transects de décomptes de fèces dans quatre types de végétation. Dans tous les types de végétation, la disponibilité de nourriture et les signes de broutage seront notés. De plus, les caractéristiques du sol, la productivité nette des arbustes ainsi que la superficie, la densité spécifique et la teneur en nutriments des feuilles seront mesurées. Le troupeau de Bathurst constitue une partie essentielle de la culture et du bien-être économique de nombreuses communautés nordiques. L’objectif de ce projet est de contribuer aux connaissances sur les activités du troupeau de Bathurst, ce qui pourra faciliter la planification de la gestion des ressources.

Bourse pour la gestion et la recherche sur le caribou $1,500

SaucierValérie Saucier
Candidate à la maîtrise, biologie
Université Laval
Titre: Interactions entre changements climatiques et broutage dans l’habitat d’été des caribous

À plusieurs endroits du Nord, on observe une augmentation du couvert d’arbustes arctiques érigés et un début de printemps plus précoce et on associe cela aux changements climatiques. Les arbustes et les herbes constituent les principales sources de protéines dont les caribous migrateurs (Rangifer tarandus) ont besoin pour refaire leurs réserves corporelles après sept mois de bilan de protéines négatif. Notre objectif est d’identifier les effets du broutage des caribous migrateurs et des changements climatiques sur les ressources alimentaires des caribous. Nous examinons la question de savoir si le broutage intensif peut limiter les effets des changements climatiques sur le couvert d’arbustes érigés. Nous examinons également les effets de broutage et de changements climatiques antérieurs, dont l’activité biologique croissante dans les sols et les changements dans le développement phénologique des plantes, sur la productivité et la qualité (digestibilité) des arbustes. Pour ce faire, nous avons mené une expérience de simulation en utilisant des chambres à toit ouvert pour augmenter la température dans certaines parcelles de toundra, l’ajout d’azote pour imiter la nitrification accrue par les bactéries dans les sols ainsi que l’effeuillage pour simuler le broutage à différentes intensités (0%, 25% et 75% des brindilles disponibles). Cette expérience est en cours depuis le printemps de 2009. Au cours des deux années à venir, nous continuerons les manipulations et nous surveillerons la biomasse aérienne, le développement structurel et phénologique ainsi que la composition chimique du bouleau glanduleux (Betula glandulosa). La considération des effets interactifs des facteurs biotiques et abiotiques renforcera notre capacité de prédire les effets des changements environnementaux mondiaux sur l’habitat d’été des caribous migrateurs.

Bourse coopérative de l’arctique $2,500 

AfshariMona Afshari
Candidate à la maîtrise, éducation artistique
Concordia University
Titre: Artistes du Nord

Cette étude comportera des recherches ethnographiques participatives sur les œuvres d’art créées par des artistes du Nord sélectionnés. Je travaillerai et j’apprendrai auprès d’artistes du Nord traditionnels et/ou contemporains qui exposent au Great Northern Arts Festival qui a lieu au mois de juillet à Inuvik, aux TNO. Je rencontrerai les participants pour apprendre comment ils ont appris leur art et comment ils créent et soutiennent leur travail. Les participants me raconteront/montreront/apprendront ce qu’ils savent. Les participants pourront me renseigner sur leurs connaissances comme ils voudront, par exemple au moyen d’histoires, d’entrevues non structurées, d’observations ou de participations. L’objectif de cette étude est d’apprendre à connaître l’art, la culture artistique et les artistes du Nord. De plus, j’espère apprendre plus sur la relation entre les artistes et les organismes qui soutiennent les arts tels que le Great Northern Arts Festival et Arctic Co-operatives Limited. J’aiderai les artistes à se préparer au Great Northern Arts Festival tout en m’informant sur la culture et la création artistiques du Nord. Mon objectif global est de promouvoir les artistes du Nord en créant un événement aux Northern Images d’Inuvik après le festival et en publiant un article dans une revue universitaire par la suite.