Prix de la Famille Weston pour les réalisations de toute une vie en études nordiques 2012

Récipiendaire 2012
Dr Louis Fortier, Université Laval

Louis FortierFormé aux universités Laval (B.Sc. 1976; M.Sc. 1979) et McGill (Ph.D. 1983), boursier postdoctoral de l’OTAN (Plymouth, UK 1984-1985) et professeur à l’université Laval depuis 1989, Louis Fortier est un spécialiste de la dynamique des populations de zooplancton et de poissons marins. En 2001, il crée Québec-Océan, le Groupe interinstitutionnel de recherches océanographiques du Québec qui concerte les recherches des océanographes québécois. Il est titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur la Réponse des écosystèmes marins arctiques au réchauffement climatique. Il a siégé de 2005 à 2008 au Conseil de recherche en sciences naturelles et en génie du Canada.

Promoteur infatigable d’une approche multidisciplinaire et internationale aux grandes questions scientifiques et socio-économiques soulevées par le réchauffement de l’Arctique, Louis Fortier a dirigé la participation canadienne à plusieurs programmes internationaux de recherche arctique dont le Saroma-Resolute Study (SARES) et le Northeast Water Polynya Study (NEW). Depuis 1997, il a dirigé l’Étude internationale de la polynie des Eaux du Nord (NOW, 1997-2001) et le Canadian Arctic Shelf Exchange Study (CASES, 2002-2007), deux Réseaux de recherche du CRSNG d’envergure internationale sur la réponse de l’Océan Arctique au réchauffement de la planète.

On retrouve aussi Louis Fortier à la tête du Consortium pan-canadien de spécialistes de l’Arctique qui a obtenu une subvention de $27.5M dans le cadre du volet international de la Fondation canadienne pour l’innovation pour la mise en service de l’Amundsen, un brise-glace de 100 m développant 12000 CV et équipé des instruments scientifiques les plus modernes inauguré en août 2003. Rattachée à l’Université Laval et gérée par la Garde Côtière canadienne, cette infrastructure nationale a permis au Canada de reprendre le leadership des recherches internationales menées dans ses eaux arctiques.

Enfin, sous son leadership, les meilleurs spécialistes des sciences naturelles, sociales et de la santé mettent sur pied ArcticNet, qui a pour objectif d’anticiper les impacts d’un réchauffement de l’Arctique sur l’économie et les sociétés du Haut Arctique canadien et sur l’économie canadienne en général. Le Réseau contribue à l’élaboration de politiques et de stratégies d’adaptation dans une multitude de secteurs incluant entre autres les changements de l’environnement arctique; la vulnérabilité des populations aux catastrophes environnementales; l’adaptation du système de santé; la protection des espèces animales clés; l’ouverture de l’Arctique au trafic maritime; et la souveraineté du Canada dans l’Arctique.

Louis Fortier a été élu Scientifique de l’Année 2004 par Radio-Canada et Personnalité scientifique de l’Année 2005 de La Presse et Radio-Canada. En 2006, l’Université Laval lui décernait le titre de Grand Diplômé et la médaille Gloire de l’Escolle de l’Association des diplômés. La Gouverneure générale du Canada le faisait Officier de l’Ordre du Canada en février 2007. L’université du Manitoba lui décernait un doctorat honorifique en octobre 2007. Il recevait le titre d’Officier de l’Ordre national du Québec en 2008 et la prestigieuse médaille Stefansson du Explorers Club en 2009.