L’AUCEN est dirigée par une assemblée de représentants de chaque université membre qui se réunit une fois par année pour superviser le travail de l’Association. Un conseil d’administration exécutif élu est responsable des activités courantes de l’Association entre les réunions générales. Ce conseil d’administration se réunit tous les trimestres pour décider et faciliter la direction des activités de l’Association. Les opérations au jour le jour sont actuellement mises en œuvre par deux membres du personnel de l’organisation qui supervisent la croissance organisationnelle, la gestion des programmes, l’administration et les communications. Les activités comprennent l’administration de prix et de bourses d’études, le soutien à l’organisation de conférences d’étudiants d’AUCEN et la fourniture de ressources pour les chercheurs du Nord.

Soyez un directeur

Soyez le représentant pour votre institution

 


Actuel

Président

Gary Wilson, University of Northern British Columbia

Gary Wilson est un professeur au Département des sciences politiques et président par interim du Département d’études des Autochtones à University of Northern British Columbia (UNBC).  Il est aussi coordonnateur du Programme d’études nordiques à UNBC.  Gary enseigne la politique comparative incluant des cours en développement comparatif du Nord ainsi que les politiques et la gouvernance dans le Nord circumpolaire. Ses recherches portent sur la gouvernance des Inuits et les politiques régionales du nord du Canada, de la Russie et de la Norvège.  Gary s’est impliqué avec l’AUCEN comme représentant pour le UNBC depuis 2007 et il a été élu au Conseil d’administration en 2009.  Avant qu’il est devenu le Président de l’AUCEN en 2017, il était le Secrétaire-Trésorière et le Vice-Président.

Vice-Présidente 

Audrey Giles, Université d’Ottawa

Audrey Giles est une anthropologue culturelle qui est professeure agrégée à l’École des sciences de l’activité physique à l’Université d’Ottawa. Elle a commencé ses séjours dans l’arctique et subarctique pour ses travaux d’étés pendant son baccalauréat à Queen’s University. Elle a commencé ses études supérieures au University of Alberta et ses recherches dans la région Deh Cho des TN-O. Audrey a été impliquée dans la promotion d’études nordiques, spécifiquement au sujet de l’équité entre les disciplines. Elle a assisté au comité de la Fiduciaire canadienne d’études nordiques pendant cinq ans, comme représentante membre pour l’Université d’Ottawa pour quatre ans, assisté à la Programme de formation scientifique dans le Nord pour l’Université d’Ottawa pendant quatre ans et comme Co-présidente du comité organisateur de la conférence nationale de l’AUCEN des étudiants en étude nordiques en 2003. Elle était le Secrétaire-Trésorière de conseil d’administration.

Secrétaire-Trésorière

Stephanie Irlbacher-Fox, Carleton University

Stephanie Irlbacher-Fox a obtenu d’un baccalauréat en sciences politiques et une maîtrise en sciences politiques de l’Université de l’Alberta. Elle a obtenu un doctorat de l’Université de Cambridge en 2005. Stephanie est professeure auxiliaire à l’École de politique publique et d’administration de l’Université de Carleton et à la Faculté des études autochtones de l’Université de l’Alberta, et chercheuse associée au Stefansson Arctic Institute, Islande. Elle est l’auteur du livre Finding Dahshaa: Self-Government Social Suffering and Aboriginal Policy in Canada  (UBC, 2009). Elle est directrice de la mise en œuvre du gouvernement Deline Got’ine, basé sur le traité d’autonomie gouvernementale. Elle travaille également avec les gouvernements autochtones des TN-O. En tant que conseillère et négociatrice en matière de gouvernance et directrice scientifique d’une unité de soutien à la recherche en santé des T.N.-O financée par les IRSC. Elle est également directrice de projet pour une importante demande de subvention de recherche sur la mise en œuvre de traités avec la Land Claim Agreements Coalition. Elle habite à Yellowknife avec son mari et ses deux fils.

Directeur

Hugo Asselin, Université de Québec en Abitibi-Témiscamingue

Hugo Asselin détient un baccalauréat en biologie, une maîtrise en écologie forestière et un doctorat en paléoécologie. Maintenant un professeur à l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue, il est titulaire de la Chaire de recherche du Canada en foresterie autochtone. Ses recherches portent sur l’écologie et la paléoécologie de la forêt boréale et de la toundra forestière et la foresterie sociale et autochtone. Pendant ses études doctorales au Centre d’études nordiques de l’Université Laval, il a fait partie du comité organisateur de la 6e Conférence nationale des étudiants en études nordiques d’AUCEN (2000). Hugo est membre du Conseil d’administration de l’AUCEN depuis 2007, et il était le Vice-Président (2018-2019).

Directrice

Crystal Fraser, University of Alberta

Crystal Gail Fraser est membre de la nation Gwichyà Gwich’in et originaire d’Inuvik et Dachan Choo Gę̀hnjik dans les Territoires du Nord-Ouest. Sa thèse de doctorat porte sur les expériences des enfants ayant résidé dans les pensionnats indiens de la région d’Inuvik entre 1959 et 1996. Le travail de Crystal contribue grandement à susciter l’intérêt des savants pour les méthodes de recherche et concepts théoriques autochtones; son travail a aussi amélioré notre compréhension de l’histoire autochtone durant la seconde moitié du vingtième siècle et de l’unicité que représente le nord du Canada par rapport aux autres régions du pays où les colons ont débarqué. Crystal Fraser a reçu le prix John Bullen 2020 de la Société historique du Canada pour sa thèse de doctorat intitulée T’aih k’ìighe’ tth’aih zhit dìidìch’ùh ou « By Strength, We Are Still Here » (« Par la force, nous sommes toujours là », en français). Ce prix est accordé à la meilleure thèse de doctorat complétée dans une université canadienne et portant sur tout domaine de spécialisation en histoire. Crystal a été élue au conseil d’administration en 2020.

Directrice

Karla Jessen Williamson, University of Saskatchewan

Karla Jessen Williamson est professeure adjointe en fondements de l’éducation, University of Saskatchewan. Elle est née « kalaaleq » – une Inuite du Groenland. Depuis son arrivée au Canada, Karla a fait son baccalauréat et sa maîtrise dans sa troisième langue (l’anglais) à University of Saskatchewan. Sa thèse de maîtrise était basé à Pangnirtung, au Nunavut. Ses études de doctorat à the University of Aberdeen, en Écosse, comportaient l’examen des rapports de genre dans une collectivité inuite groenlandaise postcoloniale. Dr Jessen Williamson a été Directrice exécutive de l’Institut arctique de l’Amérique du Nord de University of Calgary, la première femme Directrice exécutive depuis la création de l’institut en 1945. Elle dirige le Programme de formation en études nordiques de Univeristy of Saskatchewan et elle a commencé Beadwork Group qui cherche des moyens qui permettraient de renforcer l’éducation autochtone. Elle est aussi poète publiée en kalaallisut et en anglais.

Directrice

Heather Nicol, Trent University

Heather Nicol est directrice de l’École pour l’étude du Canada et professeure à l’École pour l’environnement de l’Université Trent à Peterborough, en Ontario. Ses recherches portent sur l’exploration des dynamiques qui structurent la géographie politique du Nord circumpolaire, en mettant l’accent sur l’Arctique nord-américain et les relations canado-américaines. Elle explore actuellement à la fois l’histoire de la géopolitique circumpolaire, la sécurité et les frontières en relation avec la mondialisation et les paradigmes post-globaux. Heather est membre de l’équipe de direction académique de l’Université de l’Arctique (UArctic). Elle siège également au conseil consultatif international de l’Initiative de recherche et de politique polaire (PRPI) et en est la responsable canadienne. Elle a été titulaire de la chaire Fulbright en visite 2015-2016 à l’Université de Washington, au Centre d’études canadiennes et à la Henry M. Jackson School of International Studies.

Directrice

Gabrielle Slowey, York University

Gabrielle Slowey (UofT, UNB, U of A) est directrice du Centre Robarts d’études canadiennes et professeure agrégée au Département de sciences politiques de l’Université York où elle enseigne les politiques canadiennes, autochtones et arctiques. Sa recherche porte sur l’intersection entre la gouvernance, l’extraction des ressources, le développement autochtone, et l’environnement et l’État dans plusieurs régions (nord de l’Alberta, nord du Québec, Yukon, TN-O., Ontario, États-Unis, Australie et Nouvelle-Zélande). Ses recherches actuelles se concentrent sur les pressions exercées pour développer les réserves de gaz de schiste et étudient la variation de la réponse des communautés locales. Elle est l’auteur de Navigating Neoliberalism: Self-Determination and the Mikisew Cree First Nation (UBC Press, 2008) et de nombreux chapitres de livres.

Directrice

Audrey Steenbeek, Dalhousie University

Dr Steenbeek est épidémiologiste spécialisée dans l’épidémiologie des maladies infectieuses tel que la chlamydia, la gonorrhée et le VIH dans les collectivités inuites éloignées. Elle se spécialise en méthodologie quantitative, en particulier sur les taux de transmission, les facteurs de risque, les prédicteurs et la recherche communautaire, en mettant l’accent sur la prévention, la promotion de la santé et l’éducation sur le cancer du col de l’utérus et le VIH. Dr Steenbeek est professeur à l’École des sciences infirmières de l’Université Dalhousie avec une nomination multiple au Département de santé communautaire et d’épidémiologie.

Directrice étudiante

Émilie Desjardins, Université du Québec à Rimouski

Émilie Desjardins a complété un baccalauréat en biologie à l’Université du Québec à Montréal pour poursuivre avec un passage accéléré de la maîtrise au doctorat en biologie à l’Université du Québec à Rimouski. C’est son engagement envers la conservation de la nature et son engouement pour les activités de plein d’air qui l’ont poussée à entreprendre des études supérieures en gestion et conservation de la faune. Très engagée envers la nature et la communauté, elle œuvre en tant que bénévole pour plusieurs organismes de sensibilisation et de mise en valeur de la biodiversité, dont l’Observatoire d’Oiseaux de Rimouski et le Havre de la faune. Elle a fait partie de plusieurs comités d’organisation incluant Le Point Biologique et le regroupement étudiant de vulgarisation scientifique. Suite à son premier été de terrain dans le désert polaire de la pointe de l’île d’Ellesmere au Nunavut, elle est devenue passionnée par les milieux nordiques. Sa principale motivation en recherche est de mieux connaître ces écosystèmes afin de pouvoir contribuer activement à la conservation de ces milieux encore relativement intacts.​ Émilie a été élue au conseil d’administration en 2020.

Directeurs/directrices précédent(e) s (2017)

 

Présidente : Monique Bernier, Institut National de la recherche scientifique

Président et vice-Président : Gary Wilson, University of Northern British Columbia

Secrétaire-Trésorièr : Audrey Giles, Université d’Ottawa

Directeur: Alexandre Poulain, Université d’Ottawa

Directeur : Kevin Turner, Brock University

Directeur : Ken Caine, University of Alberta

Directeur : Hugo Asselin, University de Québec en Abitibi-Témiscamingue

Directrice : Stephanie Irlbacher-Fox, Carleton University

Directrice : Karla Jessen Williamson, University of Saskatchewan

Directeur : Charles Gignac, Institut National de la recherche scientifique

Directrice : Gabrielle Slowey, York University

Directrice étudiante : Élise Devoie, University of Waterloo